Homicide volontaire: cas de légitime défense

Les sociétés humaines ont toujours été régies par des règles. Le non-respect de ces règles fait intervenir la loi qui a pour but de maintenir l’ordre en infligeant des sanctions. L’homicide volontaire est l’un des pires crimes, mais il peut arriver des situations où elle survient par légitime défense d’une personne en danger. Dans ces situations, la loi sanctionne-t-elle l’auteur du crime ? Découvrez tout sur le sujet dans cet article.

Qu’est-ce que la légitime défense ?

La loi et le droit sont des concepts importants à cerner pour tout être humain (être humain conscient) pour sa vie en société. Pour les personnes qui ne sont pas spécialistes de ces domaines, Aide juridique est le site qui vous donne toutes réponses sur vos droits et la loi et vous pouvez y accéder à travers ce lien http://aide-juridique.net/ . N’hésitez pas à le consulter pour vos préoccupations.

La légitime défense est le fait de se défendre ou de se protéger contre une personne qui essaie de nous faire du mal. C’est une riposte face à quelqu’un qui essaie d’attenter à notre vie ou celle d’un proche.

 Cette défense se fait par des moyens (couteau, arme à feu, etc.) qui sont interdits dans d’autres situations.  La légitime défense, par le meilleur des cas, se termine par l’infliction d’une blessure grave à l’agresseur. Dans le pire des cas, la victime commet l’homicide volontaire.

Face à la loi, il faut certaines conditions pour que l’incident soit considéré comme un cas de légitime défense. Tout d’abord, l’agression doit être sans motif valable envers la victime et la défense doit se faire pour soi ou pour une autre personne. La défense doit se faire immédiate et doit uniquement dans le but de sauver une vie. Elle doit aussi être proportionnelle à l’attaque de l’agresseur.

La légitime défense est nécessaire dans les cas d’une entrée par infraction dans le domicile de la victime dans le but d’attenter à une vie d’une personne. On peut faire de la légitime défense dans une situation de viol (agression sexuelle).

Existe-t-il des sanctions contre un acte de légitime défense ?        

La légitime défense survient dans des situations où la vie est en danger. Ici, il s’agira des cas où l’agresseur meurt. La victime commet un homicide volontaire, mais par légitime défense. Face à la loi, la victime a commis un meurtre et pour sa défense, elle doit prouver que l’acte a été commis par légitime défense.  

Quand la légitime défense est reconnue par la justice, la loi épargne la victime des sanctions qu’elle devrait subir. Un meurtre est puni par la loi ; pour une légitime défense justifiée, elle ne l’est pas.

La victime n’est pas pénalement responsable sauf en cas de disproportion entre les moyens de défense et la gravité de l’atteint.

Celui ou celle qui commet un homicide volontaire n’est pas pénalement responsable pour l’interruption ou l’exécution d’un crime ou d’un délit contre un bien.

Mais pour être tout blanc face à loi, la victime doit avoir de vraies preuves ; car il s’agit d’un meurtre. qui est un des plus grands crimes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *