Quelles sanctions sont prévues pour des crimes dont on connait l’existence ?

Pour vivre en société, il est nécessaire d’établir des règles envers les criminels. Ces personnes portent préjudice à la quiétude d’un peuple. Tout crime est pénalisé par une sanction adéquate. Vous découvrirez dans cet article les crimes dans nos sociétés ainsi que les pénalités prévues.

Mais bien avant cela, juridiquement parlant, qu’est-ce qu’un crime et quelles sont les catégories dans lesquelles on peut les classer ?

Qu’est-ce qu’un crime ?

Pour faire simple, un crime est une infraction grave que punissent les lois d’une pénalité affective ou infamante. Il existe des crimes dont on n’a pas connaissance et dont vous pouvez connaitre les sanctions ici http://aidejuridiquegratuit.fr/.

Les crimes désignent la catégorie des infractions les plus graves. Ils se traduisent par un comportement antisocial très marqué. Ils se situent au plus haut degré dans l’échelle de la gravité des infractions. Ce sont des transgressions graves attentatoires à l’ordre et à la sécurité, contraire aux valeurs sociales.

Dans le sens technique, le crime est une infraction pénale appartenant à la classe des plus graves délits.

Crimes dont on connait l’existence :  les sanctions prévues

À l’instar des crimes dont on ignore l’existence, il existe des crimes bien connus de tous et dont les sanctions sont lourdes. En tant qu’infractions graves, ils sont punis par des peines les plus sévères.

La plupart des crimes qu’on connait sont : le meurtre, la tentative d’homicide, le viol, le braquage.

On peut les classer suivant trois classes distinctes :

Les crimes contre personnes physiques : ce sont les crimes concernant les viols (agressions sexuelles), les génocides, les homicides volontaires.

Les crimes contre les biens : ce sont les crimes concernant le vol, l’arnaque, le détournement de biens.

Les crimes contre l’État : ce sont les crimes concernant la fraude, la trahison, les complots très graves, les tentatives de coup d’État.

Les sanctions appliquées sont de deux types : la peine de prison et l’amende.

Une personne coupable d’un crime risque minimum dix années de prison et au maximum, risque la perpétuité. Le minimum de dix années varie en fonction du système juridique dans chaque pays. Pour certains crimes (les plus graves), le condamné peut être assorti d’une période de sûreté. C’est une période pendant laquelle le criminel ne peut bénéficier d’aucun ménagement.

Généralement, à cette sanction d’emprisonnement, s’ajoute une seconde qu’est l’amende.

Le montant de cette dernière s’élève au minimum à 3750 euros. Cette amende doit être obligatoirement payée, souvent pour dédommager la victime. En plus de ses deux principales sanctions, peuvent s’ajouter des contraintes ou peines complémentaires. On peut citer les confiscations de biens, les interdictions de mener certaines actions vers l’extérieur.

Une chose essentielle à noter est qu’il existe un délai de prescription d’un crime. Ce délai est de 10 années. C’est le temps dont dispose la victime pour porter plainte de l’acte subi. Passé dix ans, la victime n’aura plus la possibilité de faire payer le crime et de faire condamner le criminel.

Toute victime devra respecter ce délai.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *